Nouveautés

Sexo-tonic

"VENTE EN GROS A PARTIR DE 3 MINIMUM"...

$ 1,66

Herbo calme

"VENTE EN GROS A PARTIR DE 3 MINIMUM"...

$ 2,10

Toutes les nouveautés

Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Safran Taliouine bio 1 gramme

$ 6,64
Point de fidélité pour ce produit
Aucun point de fidélité

Safran Taliouine Bio

Première Qualité

1 g

État
Nouveau produit

Remises quantitatives

QuantitéRemiseVous économisez
10 3% Jusqu'à $ 1,99
25 5% Jusqu'à $ 8,30
50 7% Jusqu'à $ 23,25
100 10% Jusqu'à $ 66,43
En stock

Partager

Le Maroc est connu pour sa richesse en produits du terroir dont chaque région possède sa part spécifique en genre, diversité, et qualité. Le Souss-Massa ne déroge pas à ce constat. Il est réputé pour ses nombreux produits locaux, dont le safran, l’une des épices les plus convoitées et les plus chères au monde, qui vaut aujourd’hui de l’or. Le Royaume en est aujourd’hui le quatrième producteur mondial.

Cultivé depuis des siècles dans les zones montagneuses de la région de Taliouine-Taznakht, le safran est la principale source de revenus pour les ménages de cette zone. C’est une activité pourvoyeuse d’emplois, notamment pour les femmes, et représente une voie prometteuse pour la réduction de la pauvreté et des inégalités des revenus dans cette région.

Connu pour sa saveur exceptionnelle, mais aussi pour sa couleur et ses qualités médicinales, le safran est très utilisé dans les produits de soin et beauté. Il contient la vitamine B12 qui agit efficacement sur la peau et permet de la nettoyer.

Cette fleur représente plusieurs spécificités : elle ne sort de terre qu’une fois par an au mois de novembre, et elle n’accepte d’être cueillie qu’à la main, c’est dire le travail pénible qu’elle nécessite. Ainsi, pour récolter un seul kilo de safran il faut se baisser 150 mille fois.  L’opération dure un mois, puis il faut attendre l’année suivante.

"Avant les premiers rayons du soleil les femmes récoltent l’or rouge, qui n’est pas seulement un simple métier dans la région du Taliouine mais aussi une passion, qui se perpétue d’une génération à une autre. Puis c’est le tri des différentes parties de la fleur mauve, pour y extraire le trésor. Cette cueillette manuelle et quotidienne dure de 3 à 5 heures, et permet à la femme notamment d’avoir un revenu, et de gagner sa vie dignement, surtout que cette  fleur est le pilier économique de cette région".

D’après lui, certes, l’or rouge n’enrichit personne, mais il est comme un cadeau du ciel, qui donne aux villageois l’occasion de doubler leur revenu de l’année. Dans ce sens, chaque famille possède sa petite parcelle de safran. Tout le monde participe dans l’entretien, même les plus jeunes.

Le safran est généralement cultivé sur de petites parcelles situées sur des terrasses construites dans le sens des courbes de niveau des montagnes afin de lutter contre les pertes en eau et en sol. Cette pratique de terrasses assure la durabilité des systèmes de production dans les zones de montagne de cette région.

Par le passé, il se vendait d’une manière traditionnelle sur le marché sans connaître l’origine réelle de l’épice.

Fiche technique

Quantité
1 G